Antoine Voyage...

Tour du Monde, voyages, découverte

18 août 2013

Le sud, de Tangalla à Galle

Ce nouveau voyage en bus ne fut pas le plus pénible. Peut-être commençons-nous à nous y habituer...

Nous arrivons à Tangalle et trouvons refuge dans une sympathique guest-house aux bords de la plage à Goyamboko. Tangalle possède une myriade de plages mais beaucoup ne permettent pas qu'on s'y baigne en raison du courant mais celle-ci le permettait.
Le voyage touche à sa fin pour Sophie, dans quelques jours elle reprendra les airs pour un retour sur sa terre natale lyonnaise. Alors nous nous posons tranquillement, profitant du beau temps, de la plage et de ses grosses vagues. J'y passe des heures, tel un enfant dans un parc d'attraction.

Rekawa et la plage aux tortues. Après un bon diner, nous partons pour la plage de Rekawa à une quinzaine de kilomètres de Goyamboko. Nous passerons plus de 2 heures, de nuit, à observer les tortues venues pondre. Une fois encore les informations d'Ysabel, notre guide personnel, étaient des meilleures.
C'est émouvant de voir ces êtres fournir autant d'effort. La tortue est une espèce qui a peu évolué depuis des millions d'années. Seul un œuf sur 1 000 reviendra pondre ici, attire par le champ magnétique de la plage enregistré à la naissance. Clairement menacée, cette tortue verte mérite qu'on s'implique à sa sauvegarde. Mais la tache est difficile, l'homme un véritable prédateur.
Nous garderons longtemps l'image de cette tortue extenuée, regagnant l'océan aux prix d'immenses efforts.

Nous quittons notre agréable nid et nous dirigeons sur Galle. Dernière étape pour Sophie. Cette ville est vraiment différente des autres. C'est un ancien fort hollandais et on se croirait dans un autre pays. L'endroit est agréable, plaisant et invite à la déambulation.
Nous nous prenons une belle chambre, notre dernière car non seulement le voyage de retour va être long pour Sophie mais aussi parce qu'on le vaut bien...
Nous passons l'après-midi à nous promener, à observer la vie locale autour du cricket, LE sport national, à faire les boutiques locales et touristiques et autres petits restaurants.
Ce dernier jour de voyage pour Sophie fut doux et agréable. La vie semble couler sur nous. Nous ressentons déjà les bienfaits du voyage, de l'éloignement de nos racines et de nos vies. Ca fait un bien fou.

Nous quittons la ville en fin de matinée espérant que tout s'enchainera parfaitement pour que Sophie ne rate pas son avion prévu en fin de journée.
Là encore les coups de klaxon, la route encombrée du bord de mer reliant Galle a Colombo nous fatigueront. 
Un dernier tùk-tùk pour la route et nous arrivons à l'aéroport. Sophie s'engouffre dans le terminal et je me retrouve seul, dehors, avec mon sac sur le dos, un peu perdu. Je ne sais pas encore ce que je vais faire pour ma dernière semaine. Une girelle qui s'envole, ce n’est pas commun ca !
Pose sur un banc devant l'aéroport, je réfléchis, je potasse le guide du Sri-Lanka. Nous avons déjà fait un bon tour de l'île et il me reste le nord à découvrir. Mais ce n'est pas la région la plus attirante et les heures voir le jour et demi de bus pour y aller n'étaient pas très motivants. Un passage au guichet de Sri-Lanka Airlines finira par me décider. A 135 euros le billet pour les Maldives, ca vaut le coup de tester ce pays qui, pour des raisons subaquatiques m'attire depuis de nombreuses années.
Billet pris, je m'envole demain pour Male après une dernière nuit à Negombo.

Pace Salute

Posté par Antoine Voyage à 18:05 - Y - Le Sri Lanka - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire