Antoine Voyage...

Tour du Monde, voyages, découverte

14 août 2013

La région montagneuse

Kandy était notre destination. Nous avions tout entendu sur cette ville. En plein festival, y séjourner s'annonçait impossible.

Nous mettrons certes une petite heure fatigante à trouver une chambre mais qui s'avérera pas chère et agréable. 
Kandy et son lac agréable est au début de l'Esala Perahera, une procession en l'honneur de la relique de la Dent Sacrée de Bouddha conservée dans la ville. Cet événement, célebré depuis des siècles est le plus spectaculaire du pays et un des plus gros d'Asie du Sud. Des indiens, thaïlandais et autres bouddhistes des environs font également le déplacement. 
Des milliers de danseurs, jongleurs, percussionnistes et autres "officiels" défilent avec des dizaines d'éléphants danseurs en habits de lumières à la tête et la trompe recouvertes de multiples Led à la tombée de la nuit. Apres avoir assisté à la préparation des pachydermes, nous finissons assis par terre entourés de locaux qui, comme tous les sri-lankais étaient d'une gentillesse débordante. Ils nous expliquent la parade, nous donnent à manger et à boire. Ces rencontres me fascinent toujours autant. Un éléphant pris de panique provoquera un mouvement de foule mais sans conséquence. La fête a pu se poursuivre.
Nous sommes content de retrouver un lit et une position allongée après ces presque 5 heures passées assis sur du béton.

Nous quittons la ville le lendemain et c'est par train que nous rejoignons Nuwara Eliya. Le train est une des "attractions" du Sri-Lanka mais le tester n'est pas reposant. Il est lent, très lent même. Sans place assise au début, nous finissons par pouvoir poser nos séants sur une banquette. Les paysages sont fabuleux. Les forêts, champs de thé, rizières et autres cultures s'offrent à nos yeux. Nous nous arrêtons à Nuwara Eliya, trop fatigués pour poursuivre jusqu'à Haputale où nous avions prévu d'aller. Là encore trouver une chambre n'a pas été rapide et, fatigués et sous une pluie fine, nous nous jurons de réserver désormais à l'avance.

Hormis les cottages anglais datant de la colonisation, la ville est moche et sans intérêt. Notre chambre, sombre et humide n'est pas le cocon douillet dont nous avions besoin après ces heures de train... Mais c'est notre point de départ pour le parc national d'Horton Plains.

Au petit matin, vers 06h00, une pluie fine et un brouillard ont presque eu raison de notre motivation. Nous finissons par nous élancer dans le brouillard du parc après une heure de minibus, priant pour que les cieux nous découvrent ses beautés. Nos prières furent exhaussées et la randonnée et le point de vue étaient magnifiques. Perchés sur de hautes falaises, nous sommes à World's End car cela donne un sentiment de bout du Monde.
Nous sommes ravis de notre choix et reprenons un train pour Ella, décidés à se poser un peu.

Ella, ville touristique facilement identifiable à ces hordes de touristes et autres voyageurs qui déambulent dans les rues et qui peuplent les cafés-restaurants construits à cet effet.

Nous avions réservé une chambre via notre chauffeur de minibus et ce fut une belle surprise. L'endroit est parfait pour se reposer, perdu dans la forêt avec une vue imprenable sur les montagnes des alentours.
La encore un bon rice and curry, le plat sri-lankais viendra nous rassasier.
Nous ne courrons pas partout. J'ai pris froid à Nuwara Eliya et je me pose, me repose. Nous visitons tout de même une plantation de thé. Ce fut très intéressant et nous avons pu apprendre toutes les étapes de fabrication, de récolte et les différences entre les thés. Un agréable moment en pleine chaleur tropicale. Pour s'y rendre, nous avions opté pour des bus locaux, l'occasion de découvrir le Sebastien Loeb local, l'Ari Vatanen sri-lankais. Le chauffeur, un fou, faisait hurler son bus, du moteur au klaxonne, doublant dans les virages. Même si nous en rigolions, allions-nous en sortir vivant ?... Un homme qui se tenait debout, accroché à la barre centrale finira les deux pieds en l'air, quasiment a l'horizontal... Un vrai cartoon !

Le sud nous attend, nous avons hâte de retrouver une plage après ce séjour montagneux.

Pace Salute

Posté par Antoine Voyage à 10:04 - Y - Le Sri Lanka - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire